Vers la violence

Blandine Rinkel, La Féline, Clément Gyselinck
Vers la violence © Jean-Baptiste Boyer
Ve 02.12.22
La Fabrique
  • Création
  • Production
Lecture musicale, danse

Comment changer la violence en ardeur? Cette question, au cœur du dernier roman de Blandine Rinkel — Vers la violence (ed. Fayard, 2022), sur la relation ambivalente entre une fille et son père — est le point de départ de cette soirée, imaginée comme une rencontre fauve. Celle de trois artistes (La Féline, Blandine Rinkel et Clément Gyselinck) et celle de trois médiums (la musique, la littérature et la danse). En laissant voix, corps et regards s’entrelacer, on cherchera dans la nuit à éprouver la «sensation du couteau», celle qui, entre abandon et prise de risque, nous fait nous sentir un peu plus que vivant.

«La sensation du couteau était l’une des théories préférées de Gérard. Il l’avait ramenée de la Marine, comme un souvenir d’escale. Il disait: la vie, c’est une traque de moments aussi nets, aussi exacts qu’un coup de couteau dans un mur. Il disait: on vit n’importe comment, à la recherche de la sensation du couteau. Il n’expliquait pas ce qu’il voulait dire par là, mais je crois qu’il désignait par le couteau ces moments où l’on se sent un peu plus que vivant. Il voulait dire qu’on traque, tous, même et surtout si on ne se l’avoue pas, les instants obscènes, les impressions d’avant catastrophe, les vacillements. Quand il évoquait la sensation du couteau, on sentait que la violence et la vitalité ne faisaient plus qu’un. Il m’a dit une fois toi aussi tu chercheras le couteau, à ta manière.
Personne n’y échappe.»
Extrait de Vers la violence

Née en 1991 à Rezé, Blandine Rinkel est écrivaine et musicienne. Après des voyages et des études, elle écrit pour divers médias et publie deux romans remarqués — L'abandon des prétentions (ed. Fayard 2017, Prix Découverte de Monaco); Le nom secret des choses (ed. Fayard 2019) — ainsi qu'un un entretien, Tout tremble (ed. PUF, 2021). En août 2022, paraît sa troisième fiction, Vers la violence, couronnée du Prix Méduse. Quand elle ne travaille pas à son bureau, Blandine fait de la musique et danse, notamment avec le groupe Catastrophe.

Distribution

Texte et lecture: Blandine Rinkel
Musique: La Féline
Danse: Clément Gyselinck 

Production

Production: La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche

Dates

La Fabrique

  • ven 2.12 20h00

La Comédie de Valence
Place Charles-Huguenel 26000 Valence

Billetterie : 04 75 78 41 70
Administration : 04 75 78 41 71