Nathalie Hounvo Yekpe

Saison 22-23

Pour la saison 22-23, la communauté de communes Val de Drôme en Biovallée accueille sur son territoire Nathalie Hounvo Yekpe en mars et avril 2023 pour un projet qui souhaite faire dialoguer habitants du Bénin et de la Drôme autour de questions sur l'être et le non-être.

NATHALIE HOUNVO YEKPE

Bidossessi Nathalie Hounvo Yekpe est comédienne et metteuse en scène et aussi géographe avec une maîtrise en Aménagement du territoire. Elle étudie à l’Ecole Internationale de Théâtre du Bénin (EITB) le jeu d’acteur et la mise en scène avec une licence professionnelle en techniques de théâtre. Elle a travaillé en tant que comédienne, notamment avec Alougbine Dine, Tola Koukoui (Bénin), Emmanuel Daumas (France), Nina De La Chevallerie (Allemagne), Marielle Pinsard (Suisse) et Abdeli Djamel (Algérie)…

Nathalie s'est produite dans de nombreux festivals: Les Nuits de Fourvière à Lyon; Le Made in Germany, festival de théâtre interculturel de Stuttgart; Le MASA, Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan; Le FITHEB Festival international de théâtre du Bénin; Le championnat d'improvisation entre Québec, Bruxelles, Luxembourg;  Le Festival panafricain d'Alger…

Elle a joué dans Madame Paradji de José Pliya, mise en scène Xavier Pinon (2004); Kondo le requin de Jean Pliya, mise en scène Tola Koukoui (2007-2017); Le Cid de Pierre Corneille, mise en scène Isidore Dokpa (2008); Les Nègres de Jean Genet (2011); Black Beauty de Nina De La Chevallerie (2013); Wave de Guillaume Poix, mise en scène Jean-Michel Coulon (2014); Africa Democratik Room d'après La République de Platon, mise en scène Bérangère Janelle (2016), Doguicime de Paul Hazounme, mise en scène Nicolas De Dravo (2017); 25 décembre de Didier Nassegande (2018); Dans l’ombre qui s’éclaire de Sarah Mouline (2020); Shameless de Meïmouna Coffi (2020).

Note d'intention (extrait)

Je pourrais définir Ne plus être (titre provisoire du texte) comme une série de questions sur l’existence. (…)

Ce qu’il me semble important d’aborder dans cette écriture, c’est comment définir l’être et les relations entre être visible ou non visible par l’humain. Comment se formulent-elles et se formalisent-elles dans l’espace et dans le temps? Pour y arriver, je compte conduire ce projet comme une conversation, avec des étapes de rendu. Je voudrais au cours de ma résidence rencontrer des gens (des artistes, des gens ordinaires de la communauté locale), échanger avec eux. Je crois en apprendre beaucoup en conversant sur «tout et rien du tout» comme on le dit, et en essayant de ne pas trop focaliser au départ mes interlocuteurs sur le sujet. Je souhaite que cette recherche trouve son chemin, toute seule. Je souhaite organiser des ateliers avec des acteurs et des musiciens de la place. Des ateliers basés sur les techniques d’improvisation pour raconter des histoires et se découvrir.

Il m’est nécessaire d’avoir un temps de concentration pour écrire et poser des questions primaires. Ensuite je voudrais voir la réponse / réaction des gens à ces questions primaires, en vue de défaire certaines réponses initiales et formuler mes vraies questions sur le sujet. Et c’est justement ce qu’offre le programme Studios d'écriture nomade en Drôme et en Ardèche, d’où mon grand intérêt pour cette résidence.

Une partie de ma recherche commencera au Bénin, auprès des gens de mon village que je rencontre, au bord de la rivière Klou ou au marché de nuit. La seconde partie se développera avec la communauté locale pendant la résidence. Ainsi, l’écriture de cette pièce sera une vraie conversation entre deux régions séparées par des milliers de kilomètres, des océans des mers et des collines. Dans la recherche artistique, des questions que je pose, je prends des situations réelles presque anodines que je transforme et que je fais évoluer au fur et à mesure que viennent de nouveaux éléments issus des conversations. Le sentiment et l’émotion ont une place de choix dans l’œuvre, car je veux explorer le ressenti comme moteur d’acceptation de nos différences qui constituent la richesse de l’humanité. Cela étant, du point de vue tant du contenu que de la forme du rendu final de cette pièce, j’entrevois une pièce qui casse les murs de l’espace théâtral et qui crée des couloirs francs de conversations croisées entre des personnages, mais aussi entre les acteurs et les non-acteurs. Une conversation entre les êtres et les choses.

Nathalie Hounvo Yekpe

La Comédie de Valence
Place Charles-Huguenel 26000 Valence

Billetterie : 04 75 78 41 70
Administration : 04 75 78 41 71