THÉÂTRE MUSICAL

Al Atlal, chant pour ma mère

Ibrahim Nagi / OUM KALSOUM / NORAH KRIEF

Création
Le festival Ambivalences

LUN. 29 > MER. 31 MAI, 21h

SAM. 03 JUIN, 19h

Théâtre de la Ville

© DR

À l'amour, aux pays, aux regrets, aux ruines de la vie

Quand Wajdi Mouawad m'a proposé de chanter un extrait d’Al Atlal, ce long poème d'Ibrahim Nagi interprété par Oum Kalsoum, c’était en janvier 2016 dans la pièce Phèdre(s) mise en scène par Krzysztof Warlikowski.

En écoutant cette chanson, j'ai eu une montée de nostalgie.

Je revoyais ma mère concasser au mortier son café, le moudre fin comme de la farine me disait-elle, le mettre dans sa zazoua sur le feu doux du kanoun, ajouter une goutte d’eau de fleur d’oranger, tout ça dans notre jardin de banlieue parisienne. Elle restait concentrée, surveillant avec vigilance le frémissement du café qui dégageait une arôme de noisette grillée. Et c’était long, ça bouillait lentement, elle retirait, et remettait la zazouasur le feu tout en écoutant Oum Kalsoum sur le tourne-disque de la maison.

J'étais trop jeune pour comprendre ce que représentait ce moment qui s’étirait dans l’après-midi, et ce besoin essentiel qu'elle avait de passer quelques heures avec Oum Kalsoum. L'amour perdu, le regret, le pays, ces mélodies orientales, cela ne me parlait pas. Cette langue, l’arabe, diffusée à plein volume dans le jardin, m’agressait, je ne la comprenais pas et la rejetais. Je pense que j'avais honte au plus profond de moi, je cherchais plutôt comment m'intégrer à l'école, et surtout comment faire avec le regard des voisins, ça c'était fondamental.

Aujourd’hui j’ai besoin de chanter ce poème en entier, de retrouver la langue arabe et je décide d’en faire un temps de représentation, de concert, de théâtre musical.

Norah Krief

distribution


Un projet de Norah Krief accompagnée par Frédéric Fresson
D'après le poème d'Ibrahim Nagi chanté par Oum Kalsoum
Traduction - adaptation Khaled Osman
Avec Norah Krief, Lucien Zerrad, Frédéric Fresson ou Antonin Fresson, Yousef Zayed ou Mohanad Aljaramani
Création vidéo Jérémie Scheidler
Création son Yohann Gabillard et Olivier Gascoin
Création lumière Jean-Jacques Baudoin
Coach chant oriental Dorsaf Hamdani, Myriam Djemour
Scénographie et costumes Magali Murbach
Regard extérieur Éric Lacascade
Collaboration artistique Charlotte Farcet
Régie générale Joël Lhopitalier
Remerciements à Wajdi Mouawad, Christine Angot, Marie Descourtieux, directrice des actions culturelles de l'Institut du Monde Arabe

Production Compagnie Les Sonnets ; La Comédie de Valence, centre dramatique national Drôme-Ardèche
Coproduction Comédie de Béthune, Compagnie Lacascade
Avec le soutien de La Colline, théâtre national, de l’Institut Français Royaume-Uni

Tournée 16-17

07 mai 2017 - Festival Passages, Metz

04 juillet 2017 - Shubbak Festival, Londres