THÉÂTRE

Tribune 3 - La culture c'est la règle, l'art c'est l'exception

Le Collectif et Guesh Patti

Création 2012 Collectif artistique

© DR

« Si d’ici une génération nous arrivons, comme il est probable, à la semaine de quatre jours de travail, il est bien évident que l’imaginaire jouera un rôle géant dans les trois autres jours. »
André Malraux (1967)

En 1965, Charles de Gaulle et André Malraux inaugurent de concert la Maison de la Culture de Bourges. À cette occasion, ce dernier donne de la culture une définition offensive. Face aux « puissances de la nuit », aux logiques marchandes et consuméristes, elle est cette arme qui seule peut rendre à l’homme sa véritable place. Plusieurs discours seront prononcés lors de l’inauguration de ces maisons, conçues comme des lieux vivants, destinées à accueillir le plus grand nombre. Or, l’essentiel de ces lieux, c’est bien l’homme qu’on « met dedans ». Quelle plus généreuse, ambitieuse et poétique mission pour une culture de service public ?
On croit reconnaître dans le ton vibrant de Malraux l’écho tout à la fois lucide et lyrique du discours prononcé par Victor Hugo, plus d’un siècle auparavant, devant l’Assemblée nationale de 1848, sur la nécessité des « deniers de la culture ». Faire entendre aujourd’hui ces paroles en lutte nous permet de réévaluer la question de la politique culturelle et artistique. Si « la culture domine tout », proclamait de Gaulle, c’est parce qu’au-delà des clivages et des conflits d’intérêts, elle est la seule chose qui puisse offrir au monde un projet de civilisation.

DISTRIBUTION


Une tribune d'Olivier Balazuc, Angélique Clairand et Richard Brunel en compagnie de Guesch Patti et Jean-Luc Frappa

Une proposition du Collectif artistique de La Comédie de Valence

Production La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche